Concert 7 - Fugue Finale / 14:00

Bach, Beethoven et au-delà…”

Finale festive et intime, emplie de la musique la plus profonde et humaine jamais écrite!
Nous la devons à deux génies : Beethoven et Bach.
De Beethoven, nous entendrons le quatuor à cordes révolutionnaire opus 131, son préféré; après avoir entendu celui-ci, Schubert aurait dit: « Après ceci, qu’écrire encore ? ». Nous entendrons également sa « Grande Fugue » que Stravinsky a qualifiée d’«éternellement moderne» ; elle sera donnée dans un arrangement pour piano. 
Pour la musique de Bach, nous aurons l’occasion de l’entendre dans des versions originales ou arrangées. Entre autres, Philippe Thuriot vous en offrira une version jamais entendue auparavant! Occasion exceptionnelle…

 

Bach-Kurtág – “Sonatina” extraite de la cantate “Gottes Zeit ist die allerbeste Zeit”, BWV 106 (Actus tragicus)

Bach-Kurtág – “O Lamm Gottes, unschuldig”, BWV deest

J.S. Bach-Philippe Thuriot – ‘Bach in Time’

Ludwig van Beethoven – Grande Fugue pour piano à quatre mains, op. 134 (transcription par Beethoven de l’opus 133)

Ludwig van Beethoven – Quatuor à cordes en Do dièse mineur, op. 131 

J. S. Bach – Ricercar à 6 extrait de l’ “Offrande Musicale”, BWV 1079

©Festival Resonances
Design by OSlink