Chen Halevi

Chen Halevi

A peine âgé de 15 ans, Chen Halevi fait sensation aux côtés de l’Orchestre Philharmonique d’Israël dirigé par Zubin Metha : « Ce garçon, doué d’une prodigieuse musicalité doublée d’une technique éblouissante, côtoie les muses », écrira le quotidien Haaretz.
Depuis lors, il se produit avec les plus prestigieux orchestres américains, européens et japonais. Pour ne citer qu’eux : l’Orchestre Philharmonique d’Israël, l’Orchestre Symphonique de Tokyo, les Solistes Européens, l’Orchestre de Chambre de Heilbronn, les Virtuoses de Moscou, l’Orchestre de la Radio de Jérusalem, le MDR — Orchestre Philharmonique de Leipzig —, le NDR — Orchestre Symphonique de Hamburg — et l’Orchestre de la Radio de Berlin.
Né en Israël, dans le désert du Néguev, il étudie la clarinette avec Yitzhak Kazap et Richard Lesser, se formant à la musique de chambre avec Mordechaï Rechtman et Chaim Taub. Aujourd’hui, Chen Halevi s’impose comme l’un des plus éminents virtuoses de sa génération. Sillonnant le monde, il conquit les foules par son charisme, son incroyable virtuosité et l’infinie variété de son répertoire : talent multiple, il excelle aussi bien dans un répertoire contemporain éclectique qu’en Musique ancienne sur instruments d’époque.
Accueilli dans les plus grands festivals, Il a participé aux Etats-Unis, aux festivals de Marlboro, Ravinia et Santa-Fe. En Europe, on a pu l’écouter aux festivals d’Aldebburgh, Colmar, Davos, Forcalquier, Prussia-Cove, Rolandseck, Schlesswig-Holstein et Verbier. Ainsi qu’au Japon à l’occasion du Pacific Music Festival et en Australie, au Perth International Arts Festival.
En chambriste averti, Chen Halevi compte des partenaires tels que Pinchas Zuckerman et Christoph Eschenbach, quand il ne joue pas avec de prestigieux Quatuors à cordes comme les quatuors Arcanto, Fine arts, Keller, Kronos, Miro, Prazac, St Lawrence, Szymanowski, Vogler et Kronos.
Expert en musique Contemporaine, et reconnu comme tel à travers le monde, son étroite collaboration avec nombre de compositeurs l’a amené à jouer des oeuvres de Berio, Ferneyhough, Golijov, Jarrell, Kurtag, Lindberg, Maresz, Mantovani, Stroppa et Ades. Depuis 2004, il a créé plusieurs pièces dont il est le dédicataire : trois du compositeur français Denis Cohen — Nodus pour clarinette solo, Ombre pour clarinette et dispositif électronique et Soft Machine pour clarinette et violoncelle —, Les Asperges de la lune du compositeur allemand Sven Ingo Koch et un trio pour clarinette du compositeur israélien Lior Navok.
Actuellement, il travaille sur un gigantesque projet d’enregistrement : une anthologie de la clarinette au XXe siècle, véritable sélection de solos, de musique de chambre, de concertos et de musique électronique, ayant contribué à révolutionner la façon de concevoir la clarinette.
Chen Halevi est titulaire du poste de professeur de clarinette à la Hochschule de Trossingen, en Allemagne, ce qui ne l’empêche pas de traverser le monde pour donner des Master classes et véhiculer son enseignement. Notamment au Banff Centre (Canada) depuis 2007, en tant que membre de la faculté d’été.
En 2007, Chen Halevi a créé ClaRecords : une compagnie qui a pour ambition d’initier, produire et enregistrer de nouvelles pièces de compositeurs reconnus ou en devenir, tout en encourageant le dialogue avec d’autres formes ou courants artistiques. Pour sa première année, ClaRecords a commandité cinq pièces et un court-métrage d’animation 3-D.

Chen Halevi